Policier/Thriller,  Service Presse

Soleil rhum-raisin

 

« La faucheuse passe à l’improviste quand on s’y attend le moins. En même temps, si, au lieu de vous remettre un carnet de santé à la naissance, on vous donnait un carnet de voyage avec l’itinéraire, les différentes escales et la date du terminus, il y aurait forcément moins de suspens ».

 

Titre : Soleil rhum-raisin

Auteur : Manu Queffélec

Édition : Jets d’encre

Genre : Thriller

3,5/5

 

 

 


Synopsis

Pointe-à-Pitre, novembre 2010. Alors que les premiers skippers de la mythique Route du Rhum s’apprêtent à franchir la ligne d’arrivée, le corps d’une jeune femme, atrocement mutilé, est découvert dans la mangrove. Jalousie ? Crime crapuleux ? Entre mensonges et suspicions, le capitaine Linon et le lieutenant Le Guennec, chargés de l’enquête, naviguent en eaux troubles. Un deuxième corps ? Un troisième sans tête ? L’affaire se complique et les tensions montent !

De cadavre en cadavre, contre vents et marées, les deux limiers parviendront-ils à éviter les écueils pour mener leur enquête à bon port ?


Avis

Ce livre est l’histoire d’un voyage qui a mal tourné…

Le livre commence avec un photographe cherchant la renommée, pour ensuite rencontrer un duo de policier (Loïc et Bernard) pour le moins haut en couleur. Doués dans leur travail, bons vivants et meilleurs amis, ces deux personnages vont donner un véritable rythme à l’histoire !

Loïc étant marié et Bernard célibataire, nous avons un regard sur chacune de leurs vies privées et de la façon dont ils gèrent le stress au quotidien.

Les personnages secondaires sont tout aussi bien travaillés. L’auteur nous fournit des petits détails sur leurs caractères qui les rends tout de suite plus attachants et plus familiers pour le lecteur.

L’histoire est une belle invitation au voyage, dès le début nous plongeons au cœur des Antilles et plus particulièrement de la Guadeloupe. On retrouve le champ lexical lié à la mer et l’océan en plus d’une ambiance vacancière dans les tropiques. L’auteur en profite aussi pour nous faire découvrir des coutumes et des plats typiques de la région. Ce qui nous laisse parfois l’eau à la bouche.

L’auteur nous parle également d’un événement très important qui est la route du rhum, une course transatlantique en solitaire dans le même genre que le Vendée globe, mais avec une touche plus exotique.

Le style de l’auteur est audacieux, simple et cru à la fois avec un langage très familier parfois déroutant. On peut noter un gros contraste entre les dialogues des personnages et les descriptions de l’auteur, à tel point qu’on dirait deux écritures différentes. Les personnages utilisent un style qui est à la limite du politiquement correcte alors que les descriptions sont organisées et élégantes. En suivant le fil rouge de l’histoire, on note une légère incohérence dans les dialogues dû à l’utilisation du langage familier.

L’enquête est bien construite, un peu prévisible au tout début,  elle devient palpitante une fois que le premier crime a été commis. Bien amenée, elle nous tient en haleine du début jusqu’à la fin ! Nous suivons l’enquête aux côtés des deux policiers, et ce, pratiquement tout le temps. C’est la première fois que je me retrouve autant immergé dans une enquête policière en lisant.

Les points négatifs de ce livre sont :

  • un langage parfois vulgaire voir lubrique reprenant les grands clichés réducteurs de la femme
  • Légère incohérence dans les dialogues
  • Humour parfois un peu lourd

Les points positifs sont :

  • invitation au voyage et aux vacances dans les Antilles
  • Humour noir, un peu macabre comme je l’aime
  • Très belle immersion dans le monde de la police et dans l’enquête
  • Personnages très bien travaillés

J’ai beaucoup aimé ma lecture et plus particulièrement la découverte de cette partie des Antilles et de la route du rhum que je ne connaissais pas. Le duo de policiers est attachant et très bout en train. L’enquête était haletante, intrigante et rudement bien menée !


L’auteur & le livre

Site

Le livre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *