Fantastique

Hamlet ou l’exil

« Je serais Hamlet. Humain parmi les fantômes, déjà distant en lui-même. Je serais mythique, à défaut d’être humain. Je serais éternel pour ne pas être vivant »

 

Titre : Hamlet ou l’exil

Auteur : Marie Bellando Mitjans

Éditeur : auto-édité

Genre : Fantastique/Essais

4/5

 

 


Synopsis

Un récit, à mi-chemin entre le roman et le théâtre, est composé comme un journal intime. Hamlet a été rejeté de la mort et hante des auteurs depuis lors. Le dernier en date serait la narratrice, Irynia, jeune émigrée bosnienne se confrontant à l’absence de rattachement culturel à son pays d’origine qu’elle a quitté enfant lors de la guerre, ainsi qu’à la perte de son père. L’ouvrage est son journal intime.

Jeune yougoslave, traductrice-interprète à Paris, sa vie bascule le jour où elle rencontre Hamlet, le véritable Hamlet, celui de Shakespeare et de tous les autres. Une aventure humaine se déroule alors entre ces deux êtres qui portent un regard différent sur le deuil, l’exil et le temps.

Irynia rêve-t-elle ? Imagine-t-elle tout cela pour se donner le courage de vivre et d’écrire ? Ou Hamlet existe-t-il bel et bien et l’a-t-il choisie pour narrer à nouveau son histoire, faisant d’elle l’héritière d’une longue lignée de poètes et dramaturges ?

Les deux personnages vont traverser ensemble les étapes du deuil et du retour à la vie après les diverses épreuves de leur existence respectives. Il peut ainsi être lu comme un cheminement philosophique et introspectif assez universel sur les questions d’identité, de mémoire et d’appartenance.


Mon Avis

Comment ne pas me rappeler le roman « Or no to be » de Fabrice Colin,  à travers les pages de ce livre nous retrouvons la langue de Shakespeare qui se mêle à celle d’aujourd’hui.

Hamlet est un bien illustre personnage, certains le connaissent par obligation, d’autres par plaisir et d’autres encore, lorsqu’ils entendent sa célèbre tirade, ne savent pas vraiment à qui l’attribuer.

Marie nous le dépeint ici comme un souvenir personnifié, revenu d’entre les morts pour raviver les cendres de l’écriture qui sommeillent dans le cœur d’Irynia. La rencontre de ces deux êtres va sceller leurs destins à jamais.

Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce livre, c’est la délicatesse des mots. Le côté shakespearien de l’histoire nous enveloppe et nous transporte en plein cœur du théâtre du globe, afin de témoigner des échanges de nos deux héros.

Hamlet m’a beaucoup évoquer les amis imaginaires que les enfants peuvent parfois se créer, avec lesquels ils ont des débats passionnés et voient la vie selon leurs propres critères. Hamlet est comme l’ami imaginaire d’Irynia, sauf que son monde est celui des adultes, du mensonge et des responsabilités.

Bien qu’Hamlet est un personnage ayant des siècles derrière lui, il garde une sensibilité juvénile, une certaine immaturité. Alors qu’Irynia de son côté, est une jeune femme possédant une vielle âme forgée par les épreuves qu’elle a pu endurer. Deux êtres que tous semble opposer, mais qui se ressemble bien plus que ce que l’on pense.

Le texte ou plutôt, la plume de l’auteure est ici l’un des points forts du récit. Nous rentrons facilement dans l’histoire, l’intrigue est fluide, bien construite. Elle ne nous sort pas de la lecture lorsque les personnages devient du cadre imposé par l’auteure.

Hamlet ou l’exil présente aussi une force, des émotions vives et une magnifique poésie. Ce n’est pas qu’un journal intime, c’est un combat, une révolte contre notre société. C’est un combat pour la liberté d’expression, la liberté d’être soit et de ne pas choisir de ressembler aux autres.

L’œuvre de Marie est intemporel, il reprend les difficultés face auxquelles les femmes et les hommes doivent faire face dans notre société. Ce qu’on attend d’eux et le masque que beaucoup choisissent de porter.

Ce journal est l’histoire d’Irynia qui a choisit de dire non à tous cela, de se montrer tel qu’elle est. Elle à décidé d’ôter le masque et clamer haut et fort ce qu’elle pense tout bas. Ce revirement est dû à Hamlet. Cet être venus du passé se présente comme prince, tantôt fantôme, mais qui est-il vraiment ?


L’auteur & le livre

Le livre

Site de l’auteure

Acheter le livre : en format papier

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dolor Donec Lorem fringilla Sed venenatis commodo venenatis, ut efficitur. Aenean consectetur