Épouvante-Horreur,  Fantastique,  Service Presse

Crazy Killers

 

Titre : Crazy Killers

Auteur : Amelia Varin

Édition : Erato

Genre : Horreur/Fantastique

3/5

 

 

 

 

 


Synopsis

Plongez dans la tête des tueurs les plus dérangés que vous ayez rencontrés…

Samuel est connu dans toute la région. Il faut dire qu’un nain tueur ce n’est pas commun… Lui et ses ciseaux auront réussi à marquer les esprits.

Et surtout celui de Judith, une jeune fille morte, certes, mais encore pleine de rêves et, oui, oui, de vie.

Entre sa meilleure amie un peu simplette, et sa mère complètement volage, la lycéenne se demande si la vie ne vaut pas mieux d’être vécue morte que vivante.

Reste à savoir qui a pu lui fracasser le crâne. Histoire de le remercier quoi, allez, y a un minimum quand même !

Un récit cynique et noir qui vous fera grincer des dents.


Mon avis

Ce roman se compose de trois parties :

1 – La petit tueur de catins

2 – Le Fanatique des crachats

3 – La Vampire des rues

J’ai beaucoup aimé ma lecture malgré le côté malsain de ces trois histoires. Après avoir fini la première partie, j’étais un peu déçu, car j’aurais aimé que l’auteur nous en dise plus sur les personnages que nous venions de rencontrer, mais j’ai été agréablement surprise en découvrant que les trois parties sont liées sans vraiment se suivre.

Dans la première histoire, nous rencontrons un tueur très particulier qui s’attaque à des prostitués. Malgré le côté un peu humoristique de l’histoire, j’ai trouvé que l’auteur à écrit les faits d’une manière très professionnelle et sérieuse. J’avais vraiment l’impression d’assister à une scène digne des films ou des séries policières américaines.

Ce que j’ai particulièrement aimé dans cette histoire, c’est le clin d’œil à deux tueurs très célèbres, Hannibal Lecter et Jack l’éventreur. Deux personnages m’ont fait penser à eux même si c’était très léger, j’ignore si c’était voulu de la part de l’auteur, mais j’ai apprécié cette ressemblance.

Dans la seconde histoire, l’intrigue prend une tournure plus répugnante. C’est la partie avec laquelle j’ai eu le plus de mal. Cette histoire était aussi très particulière, car elle commence par la fin, ce qui était très rafraîchissant de ce qu’on à l’habitude de voir. Le tueur de la première histoire est mentionné dans cette partie et va jouer un rôle très important pour certains personnages.

La troisième partie est la plus sombre des trois et la plus malsaine. Nous retrouvons un personnage de la partie suivante qui va commettre des actes abominables. Je pense que c’est la partie que je préfère, car le personnage principal m’a touché dans sa manière de voir le monde ou plutôt de se créer son propre univers.

J’ai eu un peu de mal à m’y retrouver dans les personnages entre la seconde et la troisième partie, mais globalement c’était un très bon roman d’horreur. Au fil des pages, on suit la déchéance de plusieurs personnages, tous liés à un fait particulièrement morbide. Plus on avance dans les parties et plus l’histoire devient sombre, malsaine et horrible.

Ce livre nous présente l’effet papillon d’un crime abominable, un peu comme si le mal était contagieux.

L’auteur à raison de mettre en garde les lecteurs sensibles. Ce roman vous montre le côté sombre qui se cache dans chaque Hommes en vous dévoilant leurs désirs les plus malsains.


L’auteur & le livre

Page facebook

Site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dictum sed ipsum in efficitur. Donec id, vulputate, consequat. id Sed