Fantastique,  Policier/Thriller,  Service Presse

Artahe le dieu ours

« Deux bras puissants se refermèrent sur lui. La terreur disparut aussitôt, il se sentit enveloppé par une fourrure douce et soyeuse qui réchauffa son corps. Sa dernière pensée fut pour le simple mot que venait de prononcer l’ombre, un mot qu’il n’avait jamais entendu et pourtant qu’il connaissait : Artahe ! »

Titre : Artahe le dieu ours

Auteur : Philippe Ward

Édition : Auto-édité

Genre : Thriller/Fantastique

4/5

 


Synopsis
Ce n’est qu’un rêve, murmura-t-il et pourtant la tête qui le fixait était bien réelle. Alors, il comprit, tout était si évident. La terreur disparut aussitôt ; il se sentit détendu.
Deux bras puissants se refermèrent sur lui, il se sentit enveloppé par une fourrure douce et soyeuse qui réchauffa son corps.
Sa dernière pensée fut pour le simple mot que venait de prononcer l’ombre, un mot qu’il n’avait jamais entendu et pourtant qu’il connaissait : Artahe.

Après dix ans passés à Paris, Arnaud revient vivre à Raynat, village pyrénéen moribond. Il retrouve avec émotion Berthe Galy, une vieille femme malade qui a aidé sa grand-mère à l’élever après la mort de ses parents et Cathy, une amie d’enfance qu’un accident a rendu aveugle. Son retour coïncide avec l’apparition d’un mystérieux ours qui ne se contente bientôt plus de massacrer des moutons et s’attaque aux hommes. Ce roman est l’histoire d’un ours, mais un peu particulier, car il s’agit d’ARTAHE, le Dieu-ours


Mon Avis
Intriguant, dérangeant, j’ignore comment qualifier ce roman. Artahe le dieu ours est un livre extrêmement complexe, j’ai ressenti beaucoup de choses en lisant cette histoire. De la curiosité, de la tristesse, de la peur, mais également du dégoût et du mépris. 
Au fil des pages, j’ai été prise dans une sorte de tourbillon infernal, je ne pouvais plus m’échapper de Raynat. 
Ce récit joue énormément avec l’esprit et les émotions du lecteur, il nous fait vivre une sorte de descente en enfer. 
En commençant ma lecture, j’avais une image positive d’Artahe, il m’intriguait, j’avais envie d’en savoir plus sur lui, son histoire et ses origines. Mais la curiosité est un vilain défaut, tout comme le personnage principal, plus j’en apprenais sur cet ours et moins je voulais en savoir.
À travers ce livre nous sommes témoins d’une manipulation des plus perverse et après avoir refermé le roman, j’ai eu l’impression qu’on m’avait moi-même manipulé. 
Philippe Ward se sert des mots pour diriger le lecteur et l’influencer, ce que je trouve très habile de sa part. 
L’histoire de ce livre a quelque chose d’authentique et de malsain. Comme un retour à nos origines les plus primales. Nos croyances, notre nature et notre comportement. Au fond, qu’est-ce qui fait de nous des êtres humains ?
Le livre de Philippe Ward à deux côtés, l’un, beaucoup trop parfait pour être réel, il dissimule les secrets, les mensonges et le passé des personnages. L’autre reflète le côté primitif du roman, il nous offre une réflexion sur la nature humaine et animale.
Ce qui est curieux, c’est que j’ignore encore si j’aime ce livre.
Complexe, dérangeant, intriguant, ce livre manipule vos émotions et votre jugement, prenez garde..

L’auteur & le livre

Site : https://ward.noirduo.com/


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tristique nec consequat. mi, et, Donec Aenean quis pulvinar