• Fantasy,  Jeunesse

    Harry Potter, tome 4 :

     

    « C’est la marque des ténèbres Harry ! gémit Hermione en le tirant vers elle de toute ses forces.

    Le signe de Tu-Sais-Qui ! »

     

    Titre : La coupe de feu

    Auteur : J.K.Rowling

    Édition : Gallimard

    Genre : Jeunesse/Fantastique

     

     

     


    Synopsis

    Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d’un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit… Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d’immenses défis.


    Mon Avis

    Je trouve que ce quatrième volet est l’un des tomes les plus excitant et intéressant de la saga.

    Non seulement parce qu’on rentre encore plus dans l’univers magique de Poudlard et dans celui des sorciers, mais aussi parce qu’il marque la première mort d’un personnage dans la saga. Et bien que je savais qui allait mourir et quand il allait mourir, ça ne m’a pas empêché d’être ému à la lecture du passage.

    Les films Harry Potter ont beaucoup marqués mon enfance et c’est l’une des raisons pour lesquelles je préfère les lire au mois de décembre.

    Je ne me lasse pas de retomber dans l’univers merveilleux de Poudlard, de découvrir de nouveaux sorts et de nouvelles créatures. Le tournoi des sorciers en regorge d’ailleurs ! Lors de ces épreuves on va d’ailleurs rencontrer d’autres écoles de sorciers ainsi que de nouveaux professeurs ^^

    L’un des points les plus importants du récit, c’est que nous rencontrons enfin le grand et l’unique Voldemort ! Depuis le temps qu’on nous en parle ! J’ai hâte de voir ce que nous réserve la suite 🙂

    Actuellement, j’ai déjà lu le tome 5 et le tome 6 attend tranquillement que je le lise cet hiver.


     

  • Aventure,  Fantasy,  Jeunesse

    Cœur d’encre, tome 1

    « Si quelqu’un vole des livres ou ne rend pas des livres empruntés, que dans sa main le livre se métamorphose en serpent féroce.. »

     

     

    Titre : Cœur d’encre

    Auteur : Cornélia Funke

    Édition : Gallimard

    Genre : Jeunesse/Fantasy

    5/5

     

     

     


    Synopsis

    « C’est alors qu’elle le vit. La nuit pâlissait sous la pluie et l’inconnu n’était guère qu’une ombre. Seul son visage, tourné vers la maison, était éclairé.  » Qui est cet inconnu au nom de doigt de poussière ? Qui est Capricorne ? Et qui est Langue Magique ? Meggie ira chercher les réponses dans un vieux village d’Italie, et entre les pages d’un mystérieux livre…


    Mon Avis

    Je sens que cette chronique va être compliquée.

    Cœur d’encre est le premier tome d’une trilogie écrite par Cornélia Funke. C’est mon premier coup de cœur et il me rappelle pourquoi j’aime autant lire et la raison pour laquelle j’aime les livres en général.

    Ce qui à fait de ce roman un coup de cœur, c’est que je me suis tout de suite identifier à Meggie, l’un des protagonistes. Nous avions le même âge et elle aussi adorait la lecture.

    J’ai beaucoup aimé l’univers de cœur d’encre et je l’aime encore aujourd’hui. Il est riche, intéressant et suscite la curiosité du lecteur en réutilisant des créatures fantastique que celui-ci à déjà pu rencontrer dans des lectures précédentes.

    Je classerais Cœur d’encre dans une lecture jeunesse, bien qu’il fait 700 pages, il convient parfaitement comme première lecture pour de jeunes adolescents.

    Ce roman est magique, je n’ai pas d’autres mots pour vous le décrire. L’histoire est magnifique, l’intrigue est saisissante et on s’attache facilement aux personnages.

    Mon préféré reste néanmoins Elinor, grande bibliophile dont la maison regorge de livre et qui prend soins de ses romans comme si il s’agissait de ses enfants.

    Je pense que ce roman sera un des premiers que je lirais pour mes séances de Lecture Contée lorsque je commencerais à vous lire des histoires un peu plus longues.


    Je vous en parle en vidéo

    La chronique du tome 1

    Je vous présente mes coups de cœur


     

  • Contes,  Jeunesse,  SF

    Les Chroniques Lunaires, tome 2 : Scarlet

    « If you were a gentleman, you would offer to buy me one as well. »

    « If you were a lady, you would have waited for me to make the offer »

     

    Titre : Scarlet

    Auteur : Marissa Meyer

    Édition : PKJ

    Genre : SF/Jeunesse

     

     

     

     

     

     


    Synopsis

    Bien loin de l’asie et du royaume du Prince Kai, la grand-mère de Scarlet Benoit est portée disparue. Scarlet réalise alors, qu’elle n’a jamais su qui était vraiment son aînée et quels dangers pouvaient bien la menacer. Quand elle rencontre Wolf, un mystérieux street-fighter qui semble savoir où est sa grand-mère, elle n’a d’autre choix que de lui faire confiance. C’est en menant leur enquête que Scarlet et Wolf croisent la route de Cinder. Ensemble ils se ligueront contre Levana, la vicieuse Reine lunaire prête à tout pour asservir les Terriens et épouser le Prince Kai.


    Mon Avis

    Pour le moment, c’est mon tome préféré de la saga. J’ai beaucoup aimé cette réécriture du petit chaperon rouge qui était la première que je lisais.

    Le conte à été agréablement modernisé, un sweatshirt remplacent la capeline et le personnage principal étant beaucoup moins enfantin.

    La façon dont le loup est représenté est aussi très intéressante, nous avons un homme dont le nom est « loup », mais ce qui est particulier c’est qu’à certains instant le loup devient la petite fille et que la petite fille se comporte comme un loup. Vous voyez ce que je veux dire ?

    C’est comme si la personnalité des personnages changeait pour devenir ce qu’ils ne sont pas. C’était une manière très rafraichissante de reprendre le conte.

    J’ai nettement préféré Scarlet à Cinder, elle a beaucoup plus de caractère, de force, mais on découvre qu’elle peut aussi être passionné et douce. Je pense qu’on peut dire que Scarlet incarne l’héroïne badasse qu’on peut régulièrement trouver dans les romans fantastiques.

    Bien que l’histoire reprenne celle du premier tome (dieu merci ^^’), elle ne se passe pas au même endroit. Dans ce second tome, nous nous retrouvons en france ! Du moins, une partie du roman.

    On retrouve aussi Cinder et comment elle réussi à sortir de la situation dans laquelle elle avait atterri à la fin du premier tome.

    Dans ce second roman, on retrouve aussi une magnifique et impossible histoire d’amour.

    À l’heure actuelle, le tome 3 des chroniques lunaires m’attend dans ma pile à lire et j’ignore quand je vais le commencer. J’ai hâte de découvrir la réécriture et ce qui est arrivé à Scarlet et à Cinder.

    Je vous conseille vivement cette saga si vous ne l’avez pas encore lu, elle vaut le détour !


     

  • Contes,  Jeunesse,  SF

    Les Chroniques Lunaires, tome 1 : Cinder

    « – Je sais que le moment est horriblement mal choisi, mais croyez-moi, c’est une question de vie ou de mort. ( Il prit une grande inspiration.) Accepteriez-vous d’être ma cavalière au bal ?« 

     

    Titre : Cinder

    Auteur : Marissa Meyer

    Édition : PKJ

    Genre : Jeunesse/ SF

    4/5

     

     

     

     

     

     

     


    Synopsis

    A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
    Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
    Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.


    Mon Avis

    Cette saga m’intrigue depuis que je la vois passé sur les chaînes Booktube et sur instagram. J’adore les réécritures de conte et l’idée que chaque tome de la saga s’inspirait d’un conte en particulier me plaisait beaucoup.

    J’ai lu Cinder dans le cadre d’une Lecture Commune et j’ai absolument pas été déçu ! Pour tout vous dire, j’ai ouvert le roman et je ne l’ai reposé qu’une fois terminé.

    J’ai adore le mélange de SF que j’y ai trouvé, le monde des chroniques lunaires est très hightech tout en restant dans quelque chose de classique. Si bien qu’on a aucune difficulté à comprendre certains termes techniques.

    Vous l’aurez compris au titre, ce premier volet s’inspire de cendrillon. Celle-ci est incarné par Cinder qui n’est autre qu’un cyborg, la pantoufle de verre étant ici une prothèse de pied ^^

    J’ai trouvé cette représentation du personnage éponyme des contes de Grimm très innovateur et rafraichissant.  Ça ne m’étonne pas que la saga soit devenue aussi populaire.

    Bien que j’ai beaucoup apprécié Cinder, il y a eu des moments où sa personnalité m’a un peu énervé, surtout lorsqu’elle faisait preuve d’une naïveté absurde alors qu’on sait qu’elle est plus intelligente que ça. 

    Si on se penche sur l’écriture, l’histoire est très bien écrite et facile à comprendre. L’intrigue est fluide et on y trouve de nombreux rebondissements.

    Un autre point qui m’a dérangé, c’est le fait que Cinder est à moitié cyborg et à moitié humaine. Certains moments m’ont un peu dégouté je ne vous le cache pas, rien que le fiat d’imaginé la façon dont on a pu « l’assembler » j’en ai des frissons.

    En terminant le roman, j’ai eu une grosse frayeur, car on finissait sur un cliffhanger et que je ne savais pas si l’on retrouverait Cinder dans le second roman.

    Pour finir, si vous n’avez pas encore lu les Chroniques Lunaires et que vous hésitez, foncez ! Cette saga vaut vraiment le détour surtout pour la réécriture de conte et l’aventure qu’on y retrouve.

    PS : L’auteur à même ajouté certains passages de l’œuvre originale de Cendrillon.


     

  • Aventure,  Fantastique,  Humoristique,  Jeunesse

    Magie Ex Libris, tome 1 : Le bibliomancien

    Nouveau coup de

    « Tous les bibliomanciens que j’avais rencontrés partageaient un point commun : nous étions des rêveurs »

    Titre : Magie Ex Libris, tome 1 : Le bibliomancien

    Auteur : Jim.C.Hines

    Édition : Atalante

    Genre : Fantastique/Aventure

    5/5

     


    Synopsis

    Isaac Vainio est un bibliomancien. Membre de Die Zwelf Portenaere, les Douze Gardiens des Portes, une organisation secrète fondée par Johannes Gutenberg, il dispose d’une magie très particulière : il peut puiser à volonté dans les livres et en tirer n’importe quel objet du récit. Et Isaac, en vrai fan de science-fiction et de fantasy, préfère par-dessus tout utiliser des pistolets laser, des ceintures-bouclier de Dune et des sabres laser de Star Wars quand les Gardiens l’envoient sur le terrain combattre les menaces magiques qui guettent la Terre. Sauf que, deux ans plus tôt, manquant perdre la raison et la vie au cours d’une mission qui a mal tourné, Isaac a été mis au placard. Réduit au rang de simple catalogueur, il ne conserve de son ancienne vie d’agent de terrain que Titache, sa fidèle araignée-flamme, qui a la particularité de prendre feu en présence d’un danger. Son existence rangée bascule le jour où trois vampires débarquent dans sa bibliothèque pour le tuer. Les Gardiens auraient déclaré la guerre aux morts-vivants…


    Mon Avis
    Ce livre est mon coup de cœur de cet été ! Je l’ai reçu après avoir travaillé à la librairie l’Atalante l’été dernier, quand je pense que ça faisait un an qu’il était dans P.A.L !
    Dès le début j’ai su que ce serait un coup de cœur, pourquoi ? 
    Parce que lorsque j’ai commencé à le lire je me suis rappelé de mes premières romans, de mes premières lectures au collège lorsque j’ai commencé à lire autre chose que des contes pour enfants. Je me suis rappelé les après-midi que je passais à la médiathèque de mon village pour lire et découvrir de nouveaux auteurs. 
    Bref, je me suis rappelé pourquoi j’aime lire.
    Ce roman est bien écrit, il attractif et nous sommes tous de suite happé par l’intrigue ! Il y a des rebondissements et beaucoup de références littéraire. 
    La magie de ce roman est incroyable, qui n’a jamais rêvé de plonger dans un livre pour y prendre un objet, un vêtement ou même aller s’inscrire à Poudlard ! 
    J’ai été époustouflé par l’imagination débordante de l’auteur, il nous propose les aventures d’un personnage dont les pouvoirs sont directement relié aux livres et à ces côté un compagnon pour le moins singulier car il s’agit d’une araignée-flammes !
    À l’intérieur de ce roman j’ai retrouvé une vrai passion pour la lecture qui m’a fait chaud au cœur, j’avais envie de serrer le livre contre moi en souriant comme une gamine (je l’ai fait au moins une dizaine de fois en fait ^^’)  
    Ce roman est extraordinaire il faut que vous le lisiez !!!! Je lui met 20/20 direct et je vous le recommande à 100%

    Vous pouvez retrouver ce roman dans la libraire l’Atalante situé à Nantes
    http://www.l-atalante.com/


     

  • Aventure,  Jeunesse,  Service Presse

    Taddeuz et le collier Aztèque

    Un agréable voyage au Mexique à la découverte de la terre des Aztèques…

    Titre : Taddeuz et le collier aztèque

    Auteur : Marie-Françoise Chevalier le Page

    Édition : de la Safranède

    Genre : Aventure/Jeunesse

    3/5

     

     

     


    Synopsis
    Laissez-vous emporter par les aventures de ce garçon exceptionnel!
    MÉMOIRES D’UN JEUNE HOMME DE 13 ANS par TADDEUZ
    Taddeuz a treize ans.
    A sa majorité il succèdera à sa maman, la regrettée grande reine du Tadjasthan. Auparavant il poursuit ses études sur une île au nord de l’Écosse, dans un pensionnat dont la spécialité est de former de futurs dirigeants, en les envoyant par groupes de six en mission à l’étranger. C’est ainsi qu’ils apprennent, sur le terrain, les matières fondamentales, le travail en équipe, et la réalité de la vie en société.
    Une première mission de 90 jours conduit Taddeuz et ses amis au Mexique, avec leurs kalongs, à la recherche d’un très ancien collier aztèque composé d’un métal aux propriétés exceptionnelles dont la formule a été perdue.
    Poursuivi par d’horribles tueurs à la solde d’un dangereux et puissant collectionneur avide de s’accaparer le précieux bijou, Taddeuz va découvrir qu’il possède un don très particulier grâce auquel il pourra sauver ses cinq camarades de classe, en particulier sa très chère amie Altaïr, et retrouver la trace de la parure disparue.
    Au cours de cette mission, tous auront été confrontés à des situations si incroyables qu’à son retour, Taddeuz décidera, malgré le désaccord de son père le régent, d’en faire le récit en publiant ses mémoires.

    Mon Avis
    Malheureusement, je n’ai pas aimé ce livre. Non pas à cause de l’histoire, ni de la plume de l’auteur qui, je trouve sont magnifiques. 
    L’aventure de Taddeuz m’a déplu à cause du personnage principal. Taddeuz est typiquement le genre de personnage que je n’aime pas retrouver dans un roman. De mon point de vue, je l’ai trouvé hautain, prétentieux, qui n’a de yeux que pour sa belle. Certes, on peut noter une amélioration de son comportement durant sa mission au Mexique, mais elle reste moindre. 
    À présent, j’aimerais vous parler des bons côtés de ce livre, même si ce livre ne m’a pas plu, il a beaucoup de qualités. 
    Premièrement, la plume de l’auteur. Taddeuz et le collier Aztèque est un récit riche en description, il est coloré et rempli de beaucoup de détails. 
    J’ai beaucoup aimé l’univers que l’on découvre dans ce livre, un mélange entre Poudlard et l’école des sortceliers dans Tara Duncan, sans trop le côté « sorcier », mais on y trouve un brin de magie.
    Il y a une belle originalité dans le roman que ce soit le système éducatif créé par l’auteur ou les créatures qu’on y trouve. 
    Ce roman est un vrai voyage qui m’a transportée jusqu’au Mexique, la terre des Aztèque et le moyen de transport était vraiment intriguant. Je ne peux pas vous en dire plus sans vous spoiler, désolé.
    Dès le début du récit, nous avons des liens qui se font vers le Mexique, que ce soit par la langue, ldes élèments décoratifs, des animaux et même de la musique !
    Il y a un vrai travail de la part de l’auteur pour nous amener cette culture entre les pages de ce livre. 
    Ce livre est une vraie aventure, ce côté de quête est vraiment présent dans le récit, une sorte de mission à la Indiana Jones. 
    Je conseille ce livre à ceux qui aiment les aventures et les livres qui font voyager !

    L’auteur & le livre

    La maison d’édition : https://www.lasafranede.com/


     

  • Fantasy,  Jeunesse

    Coraline

    « Non. C’est bon pour vous autres, les noms. Parce que vous ne savez pas qui vous êtes. Mais nous, nous le savons; alors nous n’en avons pas besoin »

     

    Titre : Coraline

    Auteur : Neil Gaiman

    Édition : J’ai Lu

    Genre : Fantasy/Jeunesse

    2/5

     

     

     


    Synopsis

    La Famille de Coraline vient d’emménager dans une vielle maison loin de tout, avec pour seuls voisins deux anciennes actrices à la gloire fanée et un monsieur bizarre qui élève des rats. Délaissée par ses parents accaparés par leur travail, la jeune fille, au fil de ses explorations, ne tarde pas à découvrir une porte mystérieuse. De l’autre côté l’attend un monde fantastique où tout est étrangement semblable, mais en mieux…


    Mon Avis
    Ce livre est le premier roman que je lis de Neil Gaiman et c’est une très belle découverte de la plume de l’auteur. Ce livre m’a quelque peu déstabilisé car je m’attendais à quelque chose de plus sombre et de moins « enfantin ».
    L’histoire, pour moi, a été trop « simple », trop rapide. 
    Par contre, le roman est très bien construit, l’intrigue est bien menée et les personnages sont intéressants. Ce côté « boutons cousus » pour les yeux m’a intrigué au plus haut point, ça m’a fait l’effet de poupée de chiffon ou encore de marionnette que Neil Gaiman dirige à sa guise. 
    J’ai vu l’adaptation cinématographique de Coraline lorsque j’étais au collège et elle ne m’avait pas vraiment marqué donc je n’attendais pas beaucoup de ce roman. 
    Bien que ma lecture fut plaisante si je devais attribuer une note à ce livre ce serait un 12/20 car j’aurais voulus plus de surprise.
    L’un des passages que j’ai le plus apprécié c’est celui avec « la main » car il était très poignant et un peu angoissant. 
    Je pense que si j’avais lus Coraline au collège avant de voir l’adaptation, j’aurais adoré cette œuvre.
    Néanmoins je vous la conseille car Neil Gaiman est un auteur qu’il faut avoir lus et Coraline est une histoire qui reste pour le moins fascinante et intrigante. 

     

  • Fantasy,  Jeunesse

    L’histoire sans fin

    « Il s’approcha du fauteuil, étendit lentement la main, toucha le livre – et au même instant il sentit au fond de lui comme un déclic, comme si un piège venait de se refermer. Bastien eu le sentiment obscur que par ce contact il avait déclenché un processus irréversible, qui désormais suivrait son cours »

     

    Titre : L’histoire sans fin

    Auteur : Michael Ende

    Édition : Le Livre de Poche

    Genre : Jeunesse/Fantasy

    5/5 (Excellent)

     

     


    Synopsis

    Bastien Balthasar Bux a douze ans. Orphelin de mère, élevé par un père absent, il s’évade de son quotidien grâce à sa passion pour la lecture. Un matin, il entre dans une librairie et dérobe un livre ancien. Un livre pas comme les autres, qui décrit un monde peuplé d’elfes et de monstres…

    Et voilà que Bastien, irrésistiblement, passe de l’autre côté du miroir et entre dans l’histoire, l’histoire sans fin…


    Mon Avis
    Je ne m’attendais pas à ça…
    L’histoire sans fin est officiellement un énorme coup de cœur. C’est la première fois que j’ai l’impression de « vivre » l’histoire avec le personnage principal. 
    Lorsque Bastien referme le livre nous sortons du Pays Fantastique pour nous retrouver dans le vieux grenier de l’école où, caché, Bastien lit le roman qu’il a dérobé.
    Je me suis senti directement connecté avec ce jeune garçon de 12 ans qui se réfugie dans les livres. J’ai vécu l’histoire avec lui, j’ai pleuré avec lui et j’ai eu peur avec lui. 
    Lorsque que Bastien traversait des moments difficiles et qu’il semblait se perdre je me suis senti vraiment mal et j’en ai même pleuré.
    Au fil des pages, nous retrouvons une passion pour les livres et une vrai réflexion sur la lecture et ce qu’elle peut signifier. 
    Le Pays Fantastique regorge d’éléments et j’ai eu l’occasion de retrouver des clins d’œil à d’autres récits.
    C’est vraiment une magnifique histoire et il n’y a pas d’âge pour l’apprécier, si vous aimez la lecture dans ce qu’elle a de plus merveilleux alors je vous conseille ce livre.

     

  • Jeunesse

    Tunnels, tome 1

    « Mais le globe du réverbère, presque aussi gros qu’un ballon de foot, était serti dans quatre griffes métalliques au sommet d’une hampe en fonte. Deux papillons de nuit blancs comme neige tournoyaient autour du verre, frôlant la surface de leurs ailes poudrées, tels deux satellites épileptiques »

     

    Titre : Tunnel

    Auteur : Roderick Gordon & Brian Williams

    Édition : Michel Lafon

    Genre : Jeunesse

    4/5 (Bien)

     


    Synopsis
    Le jeune Will Burrows vit à Londres avec sa famille. Lui et les siens ont peu de choses en commun. Il partage cependant une passion avec son père : ensemble, ils adorent creuser des tunnels.
    Lorsque M.Burrows disparaît brutalement au fond d’une galerie, Will décide de mener l’enquête avec l’aide de son ami Chester. C’est ainsi que nos deux héros se retrouvent dans les profondeurs de la Terre. Ils y découvrent un terrible secret qui pourrait bien leur coûter la vie…

    Mon Avis
    Lorsque j’ai reçu il y a de cela quelques années, je n’ai pas été très emballé par la 4ème de couverture. Du coup il a poiroté pendant au moins 4 ans dans ma P.A.L et je l’ai enfin lu. Vous affolez pas, j’ai certes apprécié ma lecture, mais pas au point de me dire « ouah génial ! dire que j’ai manqué ça ! » 
    Si je l’avais lus au collège je pense que je l’aurais plus apprécié qu’aujourd’hui. Ceci dit c’est un très bon livre, l’univers est passionnant et intriguant, les personnages ont un caractère bien défini.
    Globalement ce fut une très bonne lecture, mais il y a quelques point qui m’ont dérangé :
    – le personnage de Cal m’a exaspéré au possible, comme vous avez pu le voir dans mon update lecture, j’ai tendance à m’énerver en parlant de lui. Je vais juste finir en disant que sa façon de se comporter est le genre de caractère que j’ai horreur de retrouver chez un personnage.
    L’intrigue arrive très tardivement, du moins les deux personnages principaux ne rentrent pas tous de suite sous terre et c’est vrai que j’aurai aimé que l’action démarre un peu plus tôt.

    L’univers en tout cas est vraiment, magnifique, un mélange entre le steampunk, le victorien, qui m’a beaucoup fait pensé aux livres de Jules Verne. 
    Je conseil ce livre pour ceux qui aiment la Fantasy, plus pour des jeunes adolescents que des jeunes adultes à cause du manque de maturité que j’ai ressenti pendant ma lecture du récit.

     

  • Fantasy,  Jeunesse

    Red Queen

    « Rouge dans la tête et

    Argent dans le cœur« 
    Titre : Red Queen
    Auteur : Victoria Aveyard
    Édition : Le Livre de Poche
    Genre : Jeunesse/Fantasy
    2/5 (Moyen)

    Synopsis
    Mare Barrow tente de survivre dans un monde où elle ne représente rien. Un monde où le rouge et l’argent s’affronte dans une lutte acharnée. Mare Barrow va devoir trouver sa place, enfermée dans le palais de la famille royale, promise à un prince, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un pouvoir qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis.

    Mon Avis
    Un univers intéressant et palpitant. J’ai trouvé intriguant cette instauration des classes sociales, rouge d’un côté et argent de l’autre.
    Malheureusement, le stéréotype de l’héroïne qui n’avait rien et qui ne représentais rien pour finalement tout détenir était assez énervant et m’a facilement désintéressé de la lecture.
    Malgré cela j’ai trouvé que le revirement de Maven était vraiment surprenant, je ne m’y attendais pas du tout.

    J’attendais beaucoup de cette lecture et j’en ressors un peu déçue. 


     

felis Praesent et, dapibus id, ut ipsum