• Fantasy,  Jeunesse

    Red Queen

    « Rouge dans la tête et

    Argent dans le cœur« 
    Titre : Red Queen
    Auteur : Victoria Aveyard
    Édition : Le Livre de Poche
    Genre : Jeunesse/Fantasy
    2/5 (Moyen)

    Synopsis
    Mare Barrow tente de survivre dans un monde où elle ne représente rien. Un monde où le rouge et l’argent s’affronte dans une lutte acharnée. Mare Barrow va devoir trouver sa place, enfermée dans le palais de la famille royale, promise à un prince, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un pouvoir qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis.

    Mon Avis
    Un univers intéressant et palpitant. J’ai trouvé intriguant cette instauration des classes sociales, rouge d’un côté et argent de l’autre.
    Malheureusement, le stéréotype de l’héroïne qui n’avait rien et qui ne représentais rien pour finalement tout détenir était assez énervant et m’a facilement désintéressé de la lecture.
    Malgré cela j’ai trouvé que le revirement de Maven était vraiment surprenant, je ne m’y attendais pas du tout.

    J’attendais beaucoup de cette lecture et j’en ressors un peu déçue. 


     

  • Fantasy,  Jeunesse

    Le Pensionnat de Mlle.Géraldine, tome 1 : Étiquette et Espionnage

    « – Preshea est impatiente d’empoisonner son premier mari. Elle admire beaucoup l’œuvre de Mary Blandy.
    – Oh, flatteuse. »

     

    Titre : Étiquette et espionnage

    Auteur : Gail Carriger

    Édition : Le Livre de Poche

    Genre : Jeunesse/Fantasy

    3/5 (Sympa)

     

     

     


    Synopsis
    Au 19ème siècle on attend de toute jeune fille qu’elle soit respectable, polit et délicate. Non qu’elle démonte des horloges et grimpe aux arbres !
    Sophronia a 14 ans et c’est un défi pour sa mère de lui apprendre les bonnes manières. Mme Temminnick désespère que sa fille devienne jamais une parfait lady, aussi l’inscrit-elle au Pensionnat de Mlle Géraldine qui s’attache au perfectionnement des jeunes dames de qualité.
    Sophronia va vite se rendre compte que ce pensionnat cache beaucoup de secret. Certes, les jeunes filles y apprennent l’art de la danse, celui de se vêtir et l’étiquette, mais aussi celui de la diversion, de l’espionnage et de l’acte de donner la mort – tout cela de la manière la plus civilisée possible, bien sûr.
    C’est une chose d’apprendre à faire une révérence comme il faut, c’en est une autre d’apprendre à la faire en lançant un couteau.

    Mon Avis
    J’ai beaucoup aimé cette lecture, le mélange de bonnes manières et d’espionnage est très intéressant. Il y à tout un univers steampunk dans cette histoire qui donne à cette époque victorienne une touche de modernité. 
    L’histoire est bien construite, les créatures surnaturelles sont vus d’une autre façon qui est plutôt rafraichissante.
    Le seul point négatif que j’ai trouvé à cette lecture c’est la façon dont Sophronia accepte le sens caché de sa formation, j’ai trouvé qu’elle cédait facilement même si elle garde quelque réserves.
    Néanmoins j’ai hâte de découvrir la suite de l’histoire et surtout comment Sophronia va continuer sa formation.

     

fringilla id, vel, Aliquam consequat. neque. mi, at