• Épouvante-Horreur,  Fantasy,  Jeunesse

    L’Alliance du Zodiac, tome 1 : La flûte enchantée

     

    Titre : Tome 1 : La flûte enchantée

    Saga : L’Alliance du Zodiac

    Auteur : M-F. Ducanchez

    Édition : Jets d’encre

    Genre : Fantasy/Jeunesse/YA

    5/5

     

     

     

     

     

     

     


    Synopsis

    La vie de Mathilde, 15 ans, vient de voler en éclats. Les êtres surnaturels existent, ses parents ne sont pas ses parents, elle découvre l’Olympe, monde de dieux et de légendes et, surtout, il semblerait qu’elle maîtrise l’élément perdu : le néant. Alors que, aidée de l’Alliance du Zodiac, ses amis, la jeune fille tente de percer le secret de ses origines, une sombre présence s’insinue en Olympe, menaçant de tout détruire. Mathilde parviendra-t-elle à contrôler ses pouvoirs à temps pour sauver le monde qu’elle a appris à aimer ?


    Mon Avis

    Comment dire… J’ai adoré !

    Après Harry Potter, Percy Jackson et Aurora Squad, je vous présente l’Alliance du Zodiac !

    Vous aimez la magie, la mythologie et les coéquipiers aux caractères loufoques et décadents ? Alors ce livre est fait pour vous !

    Je ne m’attendais pas à autant l’aimer sachant que certains personnages m’ont beaucoup énervé au fil de ma lecture.

    Dans un premier temps, le livre est bien écrit, l’intrigue nous happe dès le début et le rythme est très soutenu ! Certains pourrait le trouver un peu rapide au niveau du rythme de l’histoire, mais je trouve qu’il est très bien dosé et que nous avons beaucoup de rebondissements ! On ne s’ennuie pas à un seul moment de l’histoire et on peux passer par une myriade d’émotions différentes dans un seul et même chapitre.

    Les personnages sont tous différents, en caractères, en âges et en compétences. Certains m’ont beaucoup énervé et j’aurais aimé que l’héroine face un meilleur choix en terme d’amoureux. Chaque personnages avait également une histoire, du vécu et une personnalité. Les personnages sont tous très bien travaillés 🙂

    Concernant les décors, j’ai adoré ! On est sur une ambiance sombre et mystérieuse avec des touches d’architecture hyper moderne et un soupçon de mythologie et de divin. Le tout formant une atmosphère irréel qui englobe le roman, j’avais l’impression d’être dans une bulle pendant ma lecture ce qui était très agréable et réconfortant.

    L’histoire est intéressante avec plusieurs références à divers mythologies et créatures fantastiques. Elle change aussi beaucoup de formes, de fond,  ce qui est innovant et surprenant. Ce que j’entends par formes et par fond, c’est qu’on navigue facilement entre souvenirs, rêves, témoignages et histoires racontées pendant la lecture. Chacun de ces aspects sont accompagnées d’une ambiance particulière et de beaucoup d’émotions.

    Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce livre, c’est un équilibre parfait entre une ambiance sombre et le candide. On avait vraiment un combat entre différents opposés, le bien et le mal, l’enfance et le fait de grandir trop vite, l’innocence et la perversion.

    J’ai passé un très bon moment et j’en remercie l’auteur 🙂


    L’auteur & le livre

    Facebook

    Acheter le livre

  • Aventure,  Fantastique,  Fantasy,  Service Presse

    Les chroniques du dôme, tome 1 : Croire

    « Regardez. Regardez du coin de l’oeil.

    Ne les voyez vous pas !

    Ecoutez. Ecoutez les murmures.

    Ne les entendez vous pas !

    Pensez. Pensez à ce qui devrait, non à ce qui ne devrait pas être.

    Et pourquoi pas !

    Courez. Courez en sens inverse.

    Soyez libre !

    Ouvrez. Ouvrez vous à la vie.

    Le sentez-vous ce sourire se dessiner sur vos lèvres ? »

     

     

     

    Titre : Croire

    Auteur : Guideror

    Édition : Auto-édité

    Genre : Fantastique/Fantasy

    4/5


    Synopsis

    Ted est journaliste pour un magazine. Il est envoyé pour réaliser un reportage sur la Laponie. Lui qui n’aime pas le froid, il est servi. Son reportage le guide vers un étrange endroit. Un lieu ou il y aurait d’étranges phénomènes, dont des disparitions à des époques différentes. Ted va vivre une expérience incroyable, et qui chamboulera à tout jamais sa vie.
    Piégé derrière un mur invisible, il va se retrouver coincé dans un enfer blanc. Par chance, il va être sauvé par une jeune femme. A son réveil, il découvre un endroit magique tout droit sorti des mythes et légendes. Il fait la connaissance de Kerry le grand ordonnanceur. Un lutin, qui semble bien loin de l’image que Ted s’en faisait. Il apprend par celui-ci, que lui et tous les habitants se trouvent coincés sous un dôme immense sans aucun moyen de sortir. En effet, la seule personne sachant comment sortir du dôme a été kidnappé, il y a des siècles de cela. Il a porté bien des noms à travers l’histoire, mais dans le dôme tout le monde l’appelle « le seigneur de l’hivers ». La fille de celui-ci va chargé Ted de trouver le moyen de s’enfuir du dôme. Il va accepter la tâche qui lui est confié. Mais comment réussir lorsque tous les habitants du dôme ont déjà cherché la solution? Il va se découvrir lui-même et lier des amitiés avec des êtres magiques, telle que des nymphes, des centaures et des faunes. Si Ted réussit, une question se pose à lui, doit-il repartir vers son ancienne vie?
    Son enquête va l’amener à remuer des souvenirs enfouis, à montrer le visage de certaines personnes. Et de démontrer que les apparences sont parfois trompeuses;
    Sous le dôme, Ted va amener les gens à croire à nouveau, en eux, en la magie. A croire en l’impossible. Car s’il arrive à sortir du dôme, qui l’aidera à sauver le seigneur de l’hiver, celui que nous appelons aujourd’hui, le père noel.


    Mon Avis

    Pourquoi n’ai-je pas lu ce livre plus tôt ?

    C’est une lecture idéale pour l’hiver, surtout quand il fait froid et pendant les fêtes de noël.

    Vous vous en doutez, j’ai beaucoup aimé ma lecture. Ma seule déception est d’avoir attendu que le challenge cold winter soit fini pour le lire. Dans ce roman, nous suivons Ted, journaliste aventureux et très curieux.

    Le fait que le personnage principal soit un homme m’a beaucoup plus, car je ne lis pas beaucoup de romans qui ont un héros masculin.

    Dès le début du roman, on sent que l’histoire est bien organisée, ce qui fait plaisir. Un cadre est tout de suite établi et l’intrigue est très facile à suivre. Le rythme du roman est, d’ailleurs, assez soutenu pas non plus trop rapide, mais on peut facilement lire ce roman d’une traite.

    Toujours pour l’écriture, j’ai trouvé qu’à certains moments de la lecture, ont pouvait « sentir » que le scénario était détaillé, mais il est possible que ce soit à cause de mes études de lettres que j’ai réussi à le percevoir donc pas d’inquiétude pour les lecteurs. Malgré cette prévisibilité du scénario, l’histoire réserve beaucoup de surprises et de rebondissements très agréable au fil de la lecture.

    L’un des points forts de ce roman est le monde que l’auteur à réussi à crée dans son roman. L’intérieur du dôme nous présente une nouvelle civilisation, peuplée de créatures fantastique sorties des légendes urbaines et des histoires pour enfants. Il y a d’ailleurs un travail important de la part de l’auteur sur les mythes et les créatures qui nous sont présentées sous ce dôme.

    Ce roman peut justement être considéré comme un huit-clos vus le nombre de temps que le personnage principal passe à l’intérieur du dôme. Un autre point particulièrement intéressant, c’est qu’au moment où le personnage se retrouve bloqué sous ce domaine, une atmosphère bien précise s’installe dans la lecture. J’ai vraiment eu la sensation d’être dans un cocon bien douillet et confortable pendant que Ted était à l’intérieur de ce dôme. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles je regrette de ne pas l’avoir lu pendant noël.

    Ce roman à quelque chose de magique et de féérique, en plus de nous présenter beaucoup de créatures, nous avons aussi des références au monde de la magie et à harry potter.

    Pour finir, Les chroniques du dôme a vraiment été une lecture agréable, chaleureuse. J’ai passé un bon moment très cosy, emprunt de magie et de féérie.

    Je vous recommande chaudement ce roman si vous aimez la fantasy et le fantastique et particulièrement si vous cherchez un livre à lire pendant l’hiver.


    L’auteur & le livre

    Facebook

    Le roman

  • Fantasy,  Jeunesse

    Harry Potter, tome 4 :

     

    « C’est la marque des ténèbres Harry ! gémit Hermione en le tirant vers elle de toute ses forces.

    Le signe de Tu-Sais-Qui ! »

     

    Titre : La coupe de feu

    Auteur : J.K.Rowling

    Édition : Gallimard

    Genre : Jeunesse/Fantastique

     

     

     


    Synopsis

    Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard. Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d’un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit… Trop vite. Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu’il ait jamais eu à affronter. Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d’immenses défis.


    Mon Avis

    Je trouve que ce quatrième volet est l’un des tomes les plus excitant et intéressant de la saga.

    Non seulement parce qu’on rentre encore plus dans l’univers magique de Poudlard et dans celui des sorciers, mais aussi parce qu’il marque la première mort d’un personnage dans la saga. Et bien que je savais qui allait mourir et quand il allait mourir, ça ne m’a pas empêché d’être ému à la lecture du passage.

    Les films Harry Potter ont beaucoup marqués mon enfance et c’est l’une des raisons pour lesquelles je préfère les lire au mois de décembre.

    Je ne me lasse pas de retomber dans l’univers merveilleux de Poudlard, de découvrir de nouveaux sorts et de nouvelles créatures. Le tournoi des sorciers en regorge d’ailleurs ! Lors de ces épreuves on va d’ailleurs rencontrer d’autres écoles de sorciers ainsi que de nouveaux professeurs ^^

    L’un des points les plus importants du récit, c’est que nous rencontrons enfin le grand et l’unique Voldemort ! Depuis le temps qu’on nous en parle ! J’ai hâte de voir ce que nous réserve la suite 🙂

    Actuellement, j’ai déjà lu le tome 5 et le tome 6 attend tranquillement que je le lise cet hiver.


     

  • Aventure,  Fantasy,  Jeunesse

    Cœur d’encre, tome 1

    « Si quelqu’un vole des livres ou ne rend pas des livres empruntés, que dans sa main le livre se métamorphose en serpent féroce.. »

     

     

    Titre : Cœur d’encre

    Auteur : Cornélia Funke

    Édition : Gallimard

    Genre : Jeunesse/Fantasy

    5/5

     

     

     


    Synopsis

    « C’est alors qu’elle le vit. La nuit pâlissait sous la pluie et l’inconnu n’était guère qu’une ombre. Seul son visage, tourné vers la maison, était éclairé.  » Qui est cet inconnu au nom de doigt de poussière ? Qui est Capricorne ? Et qui est Langue Magique ? Meggie ira chercher les réponses dans un vieux village d’Italie, et entre les pages d’un mystérieux livre…


    Mon Avis

    Je sens que cette chronique va être compliquée.

    Cœur d’encre est le premier tome d’une trilogie écrite par Cornélia Funke. C’est mon premier coup de cœur et il me rappelle pourquoi j’aime autant lire et la raison pour laquelle j’aime les livres en général.

    Ce qui à fait de ce roman un coup de cœur, c’est que je me suis tout de suite identifier à Meggie, l’un des protagonistes. Nous avions le même âge et elle aussi adorait la lecture.

    J’ai beaucoup aimé l’univers de cœur d’encre et je l’aime encore aujourd’hui. Il est riche, intéressant et suscite la curiosité du lecteur en réutilisant des créatures fantastique que celui-ci à déjà pu rencontrer dans des lectures précédentes.

    Je classerais Cœur d’encre dans une lecture jeunesse, bien qu’il fait 700 pages, il convient parfaitement comme première lecture pour de jeunes adolescents.

    Ce roman est magique, je n’ai pas d’autres mots pour vous le décrire. L’histoire est magnifique, l’intrigue est saisissante et on s’attache facilement aux personnages.

    Mon préféré reste néanmoins Elinor, grande bibliophile dont la maison regorge de livre et qui prend soins de ses romans comme si il s’agissait de ses enfants.

    Je pense que ce roman sera un des premiers que je lirais pour mes séances de Lecture Contée lorsque je commencerais à vous lire des histoires un peu plus longues.


    Je vous en parle en vidéo

    La chronique du tome 1

    Je vous présente mes coups de cœur


     

  • Fantasy,  Service Presse,  SF

    Les chroniques du gardien, tome 1 : Le talisman des âges

     

    Titre : Les chroniques du gardien, tome 1 : Le talisman des âges

    Auteur : K.S.Duncan

    Édition : auto-édité

    Genre : Fantasy/SF

    2/5

     

     

     

     

     


    Synopsis

    Sur la planète Antaria, trois peuples vivent en parfaite harmonie depuis de nombreuses générations. C’est dans ce contexte que Tenrek, jeune officier de l’Ordre des Protecteurs, prend ses nouvelles fonctions. Mais lorsqu’une race de primates d’habitude inoffensive se met à attaquer des civils sans raison, il est loin de se douter que c’est en réalité le début d’une série d’événements qui changeront son destin à jamais. De sa rencontre avec la belle Naëllya, princesse du royaume de Kangar, à son affectation au sein de l’Escouade d’Intervention Spéciale, tout laisse présager qu’un terrible drame se prépare. Mais que sont ces forces qui œuvrent dans l’ombre ? Quel est leur lien avec le Talisman des Ages, une ancienne relique liée à une sombre prophétie ? Et si ce que Tenrek découvrait pouvait déterminer le sort de l’univers tout entier…


    Mon Avis
    Ce livre est le premier roman de space fantasy que je lis et auquel je n’ai malheureusement pas accroché. Cependant, il y a certains aspects du roman que j’ai beaucoup apprécié.
    Au début du récit, nous retrouvons une partie explicative où l’auteur nous relate l’histoire du monde, des créatures et du peuple qui constitue son récit. La plupart du temps, cette partie est assez lourde et chargée de beaucoup de détails, mais K.S.Duncan a choisit de nous la présenter sous la forme d’un dialogue que j’ai trouvé très attrayant et innovateur.
    Le style d’écriture de l’auteur est imagé et descriptif, on a aussi l’impression qu’il y a quelque chose d’artificiel dans les décors et les paysages qu’il nous décrit. J’entends artificiel d’un point de vue positif et non négatif, ses descriptions sont très belles et on a vraiment l’impression d’être dans un autre monde.
     Bien que je n’ai pas accroché au récit, l’intrigue est bien ficelée et l’univers est extrêmement complet. L’auteur a fait un sacré travail dans la construction d’une hiérarchie, de royaumes et de pays, mais on y trouve aussi une multitude de classes sociales et de créatures.
    C’est en partie pour cette raison que je n’ai pas aimé cette histoire, cette avalanche de détails et de nouveaux termes m’a rapidement fait perdre le fil de l’histoire. Je pense que c’est parce que je n’ai pas l’habitude de ce genre de lecture.
    Dans l’ensemble, ce roman nous présente un nouveau monde rempli de créatures aux noms bien étrange, mais le paysage est à coupé le souffle.
    Je recommande ce roman pour les lecteurs de SF et de Fantasy qui ont l’habitude de ce genre d’histoire.

    L’auteur & le livre

    Facebook : https://www.facebook.com/pg/KSDuncan/shop/

    Site : https://www.nouvellesplumes.com/auteur/53030/k-s-duncan

    Amazon : https://amzn.to/2Ku7WGy


     

  • Fantasy,  Service Presse

    Le destin des éléments, tome 1 : La compagnie et Terre

    « En effet, écrire était un loisir, un plaisir, mais aussi une partie d’échecs contre le lecteur, pour lui plaire, mais également pour lui imposer  sa vision de l’imaginaire »

     

    Titre : Le Destin des éléments, tome 1 : La compagnie et la terre

    Auteur : Florent Marguet

    Édition : Auto-édité

    Genre : Fantasy

    2/5

     

     

     


    Synopsis

    Eternia, monde peuplé de créatures étranges. Ce monde a été ravagé par une sorcière aux pouvoirs incroyables. Mais son ascension a engendré des changements dans d’autres mondes. Ambre, jeune adolescente, ne le sait pas encore, mais ces changements vont bouleverser sa vie, ses croyances, et son destin. Car elle n’est pas comme les autres, elle est l’élue.


    Mon Avis
    Nous commençons l’histoire avec le prologue, où l’auteur nous présente une réflexion sur les contraires, les paires. Ce discours est très intéressant, curieusement ça m’a rappelé un passage du film Tom Raider (oui, je sais cela n’a rien à voir). 
    Lorsque j’ai commencé à lire ce livre, j’ai eu l’impression que l’auteur nous enveloppait dans un cocon. Il tisse une atmosphère délicate, la façon dont il décrit les gouttes d’eau qui tombent du ciel pour s’écraser sur les feuilles des arbres à quelque chose de doux et de magique. 
    Le style de l’auteur peut, à certains moments, semblé incohérent, trop de détails ou les évènements qui s’enchaînent un peu vite. Malgré ça, on retrouve une sorte d’équilibre dans ce roman, quelque chose d’ordonné et de précis. Le lecteur suit les étapes créées par l’auteur.
    Malheureusement, je n’ai pas beaucoup aimé ma lecture. L’histoire tenait trop de la Fantasy, j’ai trouvé que l’héroïne avait beaucoup trop de facilités dans ses épreuves et au bout de plusieurs chapitres, un schéma répétitif c’est installé. Le fait que je réussissais à visualiser ce qui allait se produire m’a perturbé dans ma lecture. 
    J’ai trouvé que l’héroïne était bien construite au début de l’histoire, mais lorsqu’elle découvre sa destinée elle change radicalement, elle oscille entre maturité et puérilité. 
    Cependant, même si le genre de ce roman s’est avéré ne pas être ma tasse de thé, Florent Marguet nous promet une très belle aventure avec ce livre.

    L’auteur & le livre

    Facebook : https://www.facebook.com/ledestindeselements/


     

  • Fantasy,  Service Presse

    Orcam, tome 1 : Automne

    « – Et toi maman, tu es heureuse ? Demanda-t-elle soudain pour changer de sujet.

    Interloquée, Eana posa sur elle un regard perplexe.
    – Bien sûr ma chérie. Pourquoi me demandes-tu-ça ?
    Bah, tu sais…la politesse. Tout ça, tout ça… »
    Titre : Orcam, tome 1 : Automne
    Auteur : Laura Muller
    Édition : Auto-édité
    Genre : Fantasy
    4/5

     


    Synopsis

    Orcam, un monde parallèle à la Terre où règne la magie des quatre éléments. À la veille de leurs dix-sept ans, les triplés Lihanna, Erin et Iain MacCormac sont sur le point de voir leurs vies d’adolescents insouciants, basculer. Lihanna le sait, ils ont un destin. Même si ce dernier ne fait pas vraiment partie de ses priorités. Parce que… et bien : elle n’a que dix-sept ans ! Pourtant sur Orcam, ce monde qui ne l’a pas vue naître, ce destin est loin d’être anodin. Il est lié à une prophétie : à dix-huit ans, les Trois Sang-Mêlés nés sur Terre sauveront le monde d’Orcam d’une terrible malédiction. Alors que Lihanna ne se sent pas encore prête à endosser de telles responsabilités, son dix-septième anniversaire sonne pourtant la fin de son adolescence dorée et la tâche pour sauver son nouveau monde s’annonce encore plus compliquée qu’elle ne l’avait imaginée. Heureusement pour elle, il reste une année avant sa majorité. Un an pour s’entraîner, pour comprendre sa véritable destinée et – surtout – pour faire le bon choix. Car, au final, la prophétie mentionne aussi que les Trois doivent choisir. Vont-ils réellement sauver Orcam ? Ou bien le détruire ?


    Mon Avis
    J’ai adoré ce livre ! Orcam est une agréable surprise, c’est typiquement le genre de roman que j’aime lire. C’est peut être le livre le plus long que j’ai jamais lu, environ 742 pages.  Et tout ça en une journée ! Pour le coup, je suis plutôt fière de moi ^^
    Lorsque que j’ai commencé Orcam j’ai été surprise de l’avalanche de détails qui m’est tombé dessus. Je ne m’y attendais pas et ça alourdit quelque peu le début du récit. Mais ce passage est nécessaire pour arriver à comprendre l’histoire.
    Ça évite aux lecteurs durant le récit de se demander ce que signifient certains mots, certaines références, etc..
    Concernant les personnages, l’auteur a fait un très beau travail d’écriture. C’est difficile de donner une âme à un personnage, alors quand il faut le faire pour une dizaine !
    Pourtant, Laura Muller a réussi, tous ces personnages sont attachants, drôles, et ont une personnalité bien à eux. Le personnage de Lihanna m’a beaucoup plu, sa répartie est digne des héroïnes badasse qu’on retrouve dans certaines sagas.
    Un autre point fort de ce livre, l’Histoire avec un grand H. 
    En effet, j’ignore si l’auteur s’est inspiré d’une mythologie pour son livre, mais le monde d’Orcam à un passé, une origine. Au fil des pages, nous découvrons ce passé en même temps que les personnages et ce que l’on découvre rend l’histoire encore plus intéressante.
    Un moment du roman m’a rappelé un passage de Divergente, lorsqu’ils sont tous dans l’amphi par section. On retrouve cette idée de « classes », de « sections » dans Orcam et cet aspect soulève des points dans le roman comme l’égalité, l’étiquette ou encore notre intégrité dans la société. 
    J’aime retrouver les quatre éléments dans un récit et je trouve que l’imagination de l’auteur est fabuleuse, son livre est rempli de mystères et de secrets.
    Orcam nous parle d’une prophétie, mais j’ai aimé que ce premier tome nous laisse le temps de connaître tous les personnages, de nous attacher à eux avant que celle-ci ne se produise. 
    Dans ce premier tome, nous sommes dans la tête de Lihanna, pour la suite, je suis curieuse de savoir ce qu’il se trame dans la caboche de son frère et de sa sœur.
    Si je devais soulever un léger point négatif, ce serait que…
    SPOILER !
    J’ai eu l’impression que les sentiments de Jack pour Lihanna ont été oubliés après sa déclaration et leurs baiser.
    FIN SPOILER !
    Le monde, l’intrigue, l’aventure et les personnages m’ont fait penser aux sagas telles que Rebecca Kean, Kate Daniels, Anita Blake ou encore Mercy Thompson. Orcam apporte une touche de fantasy et je vous le recommande fortement !
    Ce n’est qu’une question de temps avant que ce livre arrive dans ma bibliothèque en format papier.

    L’auteur & le livre

    Facebook : https://www.facebook.com/lihaMCK/

    Blog : https://orcam.blog/

    Instagram : https://simplement.pro/u/lihaandliam


     

  • Fantasy,  Jeunesse

    Coraline

    « Non. C’est bon pour vous autres, les noms. Parce que vous ne savez pas qui vous êtes. Mais nous, nous le savons; alors nous n’en avons pas besoin »

     

    Titre : Coraline

    Auteur : Neil Gaiman

    Édition : J’ai Lu

    Genre : Fantasy/Jeunesse

    2/5

     

     

     


    Synopsis

    La Famille de Coraline vient d’emménager dans une vielle maison loin de tout, avec pour seuls voisins deux anciennes actrices à la gloire fanée et un monsieur bizarre qui élève des rats. Délaissée par ses parents accaparés par leur travail, la jeune fille, au fil de ses explorations, ne tarde pas à découvrir une porte mystérieuse. De l’autre côté l’attend un monde fantastique où tout est étrangement semblable, mais en mieux…


    Mon Avis
    Ce livre est le premier roman que je lis de Neil Gaiman et c’est une très belle découverte de la plume de l’auteur. Ce livre m’a quelque peu déstabilisé car je m’attendais à quelque chose de plus sombre et de moins « enfantin ».
    L’histoire, pour moi, a été trop « simple », trop rapide. 
    Par contre, le roman est très bien construit, l’intrigue est bien menée et les personnages sont intéressants. Ce côté « boutons cousus » pour les yeux m’a intrigué au plus haut point, ça m’a fait l’effet de poupée de chiffon ou encore de marionnette que Neil Gaiman dirige à sa guise. 
    J’ai vu l’adaptation cinématographique de Coraline lorsque j’étais au collège et elle ne m’avait pas vraiment marqué donc je n’attendais pas beaucoup de ce roman. 
    Bien que ma lecture fut plaisante si je devais attribuer une note à ce livre ce serait un 12/20 car j’aurais voulus plus de surprise.
    L’un des passages que j’ai le plus apprécié c’est celui avec « la main » car il était très poignant et un peu angoissant. 
    Je pense que si j’avais lus Coraline au collège avant de voir l’adaptation, j’aurais adoré cette œuvre.
    Néanmoins je vous la conseille car Neil Gaiman est un auteur qu’il faut avoir lus et Coraline est une histoire qui reste pour le moins fascinante et intrigante. 

     

  • Fantasy

    Enchantement

    « Elle lui présenta le globe en le tenant par son cordon. Désormais, votre œil verra pour moi, déclara Yaga, carrière beaucoup plus intéressante qu’il n’en aurait connu en restant planté dans votre tête.

    – Par pitié, dit l’homme dans un souffle, laissez-moi l’autre.
    – Ne soyez donc pas si radin, rétorqua Yaga. Votre mère ne vous a-t-elle pas appris qu’il fallait savoir partager ? »

    Titre : Enchantement

    Auteur : Orson Scott Card

    Édition: L’Atalante

    Genre : Fantasy

    3/5 (Sympa)

     


    Synopsis
    Dans une clairière au cœur de la forêt ukrainienne, la vie du jeune Ivan bascule l’année de ses dix ans. Sur un piédestal repose une jeune fille endormie. Mais, dissimulée par le feuillage une présence malveillante le guette…. et l’enfant s’enfuit. 
    Des années plus tard Ivan revient, la clairière n’a pas changé, la jeune fille est toujours là. Son mystérieux gardien aussi. Cette fois Ivan ne s’enfuit pas, cette fois il embrasse la belle…qui s’éveille à son baiser.

    Mon Avis
    Dans ce livre Orson Scott Card revisite La Belle au Bois Dormant pour en faire une fantasy moderne et puissante. 
    Entre Baba Yaga, un dieu-ours mal léché et la magie enchanteresse du lieu où la princesse repose, j’ai passé un agréable moment. 
    Mais l’auteur ne se contente pas de revisiter ce conte, à travers un univers moderne et magique il réussit à nous dépeindre la version « primitive » de La Belle au Bois Dormant, une version qui pourrait bien être la véritable légende de cette belle endormie.
    Ce livre m’a enchanté, il m’a fait voyagé aussi bien dans le Temps que dans l’Histoire. Le travail de l’auteur pour nous peindre la vielle Russie est formidable, l’époque Moyenâgeuse est non seulement bien décrite, mais nous découvrons comment les hommes percevaient le monde, la magie ou les phénomènes naturelles.
    De tous les personnage ma préférée est bien sûr Baba Yaga, rien que le fait de retrouver cette sorcière dans ce livre est génial ! Je n’ai pas eu l’occasion de la voir dans beaucoup de récits et pourtant c’est un personnage intéressant à travailler. Ce que j’ai le plus aimé chez elle c’est son côté femme forte et indépendante avec une touche de macabre. 
    Ce mélange entre folie et sérieux est un trait que j’aime retrouver chez un personnage.
    Si vous aimez les réécriture de conte, les bons romans de fantasy alors je vous recommande ce roman. Il promet un voyage dans l’Histoire, dans le Temps et surtout dans les Contes.

     

  • Fantasy,  Jeunesse

    L’histoire sans fin

    « Il s’approcha du fauteuil, étendit lentement la main, toucha le livre – et au même instant il sentit au fond de lui comme un déclic, comme si un piège venait de se refermer. Bastien eu le sentiment obscur que par ce contact il avait déclenché un processus irréversible, qui désormais suivrait son cours »

     

    Titre : L’histoire sans fin

    Auteur : Michael Ende

    Édition : Le Livre de Poche

    Genre : Jeunesse/Fantasy

    5/5 (Excellent)

     

     


    Synopsis

    Bastien Balthasar Bux a douze ans. Orphelin de mère, élevé par un père absent, il s’évade de son quotidien grâce à sa passion pour la lecture. Un matin, il entre dans une librairie et dérobe un livre ancien. Un livre pas comme les autres, qui décrit un monde peuplé d’elfes et de monstres…

    Et voilà que Bastien, irrésistiblement, passe de l’autre côté du miroir et entre dans l’histoire, l’histoire sans fin…


    Mon Avis
    Je ne m’attendais pas à ça…
    L’histoire sans fin est officiellement un énorme coup de cœur. C’est la première fois que j’ai l’impression de « vivre » l’histoire avec le personnage principal. 
    Lorsque Bastien referme le livre nous sortons du Pays Fantastique pour nous retrouver dans le vieux grenier de l’école où, caché, Bastien lit le roman qu’il a dérobé.
    Je me suis senti directement connecté avec ce jeune garçon de 12 ans qui se réfugie dans les livres. J’ai vécu l’histoire avec lui, j’ai pleuré avec lui et j’ai eu peur avec lui. 
    Lorsque que Bastien traversait des moments difficiles et qu’il semblait se perdre je me suis senti vraiment mal et j’en ai même pleuré.
    Au fil des pages, nous retrouvons une passion pour les livres et une vrai réflexion sur la lecture et ce qu’elle peut signifier. 
    Le Pays Fantastique regorge d’éléments et j’ai eu l’occasion de retrouver des clins d’œil à d’autres récits.
    C’est vraiment une magnifique histoire et il n’y a pas d’âge pour l’apprécier, si vous aimez la lecture dans ce qu’elle a de plus merveilleux alors je vous conseille ce livre.

     

leo sem, dapibus ante. elementum venenatis massa at risus