• Fantastique,  Policier/Thriller,  Service Presse

    La destinée des désolations, tome 1

    « Comment un monde livré à lui-même pouvait-il s’en sortir? Car sans principes, sans morale, l’humanité existait-elle encore? »

     

    Titre : La destinée des désolations, tome 1

    Auteur : Arnaud Niklaus

    Édition : auto-édité

    Genre : SF

    3/5

     

     

     


    Synopsis

     Dans un futur proche, Casey Alexander parcourt les restes du monde, avec un seul but en tête : trouver un havre de paix. Au cours de son périple, il rencontrera ses futurs alliés… Comme ses futurs ennemis ! En leur compagnie, Casey tentera l’impossible pour survivre et trouver une terre accueillante où vivre…


    Mon Avis
    La destinée des désolations est un curieux mélange entre Mad Max et « Marche ou crève » de Richard Bachman (alias Stephen King). Nous commençons l’histoire en découvrant un homme errant sur une terre désolée. Impitoyable, il est prêt à tous pour survivre. Car c’est ce dont il s’agit dans ce livre, la survie. 
    Cependant, un point m’a quelque peu choqué au début du récit. La mort d’un enfant, celle-ci nous est présentée avec une telle désinvolture ! La sensation de désolation est présente dès le récit, lorsque le personnage principal retrouve les restes d’un ours en peluche délabré est un bon exemple.

     

    Suite à ces évènements, je ne savais pas encore ce que je pensais du roman. Puis, d’un coup nous quittons le désert pour nous retrouver dans une sorte de royaume improvisé. La transition était peut être un peu trop brusque et je n’ai pas tout de suite compris où voulait en venir l’auteur.
    L’intrigue commence alors à fleurir, à se mettre en place et je commence à comprendre qu’elle histoire veut nous présenter l’auteur.
    Et c’est terminé.. J’ai trouvé que le roman était beaucoup trop court ! 
    J’ai envie de savoir la suite, de suivre les personnages dans leurs périples. 
    La plume de l’auteur est attrayante, son histoire est intéressante et promet une belle aventure, mais pour un premier tome, c’est un peu trop court. 
    En tout cas, je vous conseille ce roman parce que je pense que l’aventure qu’il nous promet est vraiment super ! Ce côté post-apocalyptique à la Mad Max m’a aussi rappelé la BD « Seuls ».

    L’auteur & le livre

    Facebook : https://www.facebook.com/arnaudniklausecrivain/

    Amazon : https://amzn.to/2Lpl1ny


     

  • Fantastique,  Policier/Thriller,  Service Presse

    Artahe le dieu ours

    « Deux bras puissants se refermèrent sur lui. La terreur disparut aussitôt, il se sentit enveloppé par une fourrure douce et soyeuse qui réchauffa son corps. Sa dernière pensée fut pour le simple mot que venait de prononcer l’ombre, un mot qu’il n’avait jamais entendu et pourtant qu’il connaissait : Artahe ! »

    Titre : Artahe le dieu ours

    Auteur : Philippe Ward

    Édition : Auto-édité

    Genre : Thriller/Fantastique

    4/5

     


    Synopsis
    Ce n’est qu’un rêve, murmura-t-il et pourtant la tête qui le fixait était bien réelle. Alors, il comprit, tout était si évident. La terreur disparut aussitôt ; il se sentit détendu.
    Deux bras puissants se refermèrent sur lui, il se sentit enveloppé par une fourrure douce et soyeuse qui réchauffa son corps.
    Sa dernière pensée fut pour le simple mot que venait de prononcer l’ombre, un mot qu’il n’avait jamais entendu et pourtant qu’il connaissait : Artahe.

    Après dix ans passés à Paris, Arnaud revient vivre à Raynat, village pyrénéen moribond. Il retrouve avec émotion Berthe Galy, une vieille femme malade qui a aidé sa grand-mère à l’élever après la mort de ses parents et Cathy, une amie d’enfance qu’un accident a rendu aveugle. Son retour coïncide avec l’apparition d’un mystérieux ours qui ne se contente bientôt plus de massacrer des moutons et s’attaque aux hommes. Ce roman est l’histoire d’un ours, mais un peu particulier, car il s’agit d’ARTAHE, le Dieu-ours


    Mon Avis
    Intriguant, dérangeant, j’ignore comment qualifier ce roman. Artahe le dieu ours est un livre extrêmement complexe, j’ai ressenti beaucoup de choses en lisant cette histoire. De la curiosité, de la tristesse, de la peur, mais également du dégoût et du mépris. 
    Au fil des pages, j’ai été prise dans une sorte de tourbillon infernal, je ne pouvais plus m’échapper de Raynat. 
    Ce récit joue énormément avec l’esprit et les émotions du lecteur, il nous fait vivre une sorte de descente en enfer. 
    En commençant ma lecture, j’avais une image positive d’Artahe, il m’intriguait, j’avais envie d’en savoir plus sur lui, son histoire et ses origines. Mais la curiosité est un vilain défaut, tout comme le personnage principal, plus j’en apprenais sur cet ours et moins je voulais en savoir.
    À travers ce livre nous sommes témoins d’une manipulation des plus perverse et après avoir refermé le roman, j’ai eu l’impression qu’on m’avait moi-même manipulé. 
    Philippe Ward se sert des mots pour diriger le lecteur et l’influencer, ce que je trouve très habile de sa part. 
    L’histoire de ce livre a quelque chose d’authentique et de malsain. Comme un retour à nos origines les plus primales. Nos croyances, notre nature et notre comportement. Au fond, qu’est-ce qui fait de nous des êtres humains ?
    Le livre de Philippe Ward à deux côtés, l’un, beaucoup trop parfait pour être réel, il dissimule les secrets, les mensonges et le passé des personnages. L’autre reflète le côté primitif du roman, il nous offre une réflexion sur la nature humaine et animale.
    Ce qui est curieux, c’est que j’ignore encore si j’aime ce livre.
    Complexe, dérangeant, intriguant, ce livre manipule vos émotions et votre jugement, prenez garde..

    L’auteur & le livre

    Site : https://ward.noirduo.com/


     

  • Fantastique,  Jeunesse

    Harry Potter, tome 3 : Le prisonnier d’Azkaban

    « Il leva machinalement la main et essaya d’aplatir ses cheveux.
    – Ça, c’est un combat perdu d’avance, dit alors son miroir d’un voix sifflante.« 

    Titre : Le prisonnier d’azkaban

    Auteur : J.K.Rowling

    Édition : Gallimard

    Genre : Jeunesse/Fantastique

    5/5 (Excellent)

     

     

     

     


    « Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises »

    Mon Avis
    Comme toujours j’ai beaucoup aimé retrouver l’univers de Harry Potter et pour le moment il s’agit de mon tome préféré. Je ne vous cache pas que j’ai dévoré ce troisième volume de la saga Harry Potter.
    J’y ai retrouvé tellement d’éléments du film que j’adore !  Notamment le Magicbus mais encore l’hippogriffe Buck, ainsi que la carte du maraudeur, ect…
    Le seul point qui m’a surprise est la description de Sirius Black, dès le départ il est décrit comme un être immonde et mentalement dérangé. J’ai eu beaucoup de mal à ne pas me l’imaginer sous les traits de Gary Oldman. 
    Le passage de l’épouvantard m’a autant fasciné que la scène du film et surtout beaucoup amusé !
    Je me demande d’ailleurs sous quelle forme le mien se changerait-il ?
    Peut être un médecin en blouse blanche avec un couteau de boucher ?
    Et vous ? Sous quelle forme se changerait l’épouvantard face à vous ?
  • Fantastique

    Harry Potter, tome 2 : La chambre des secrets

     

    « La Chambre des Secrets à été ouverte. Ennemis de l’héritier, prenez garde »

     

    Titre : La chambre des secrets

    Auteur : J.K.Rowling

    Édition : Gallimard

    Genre : Jeunesse/Fantastique

    3/5 (Sympa)

     

     

     

     


    Synopsis

    Il me semble que ça parle de secrets, de chambre, d’un serpent géant et de sang sur les murs….


    Mon Avis
    Je continus la Saga Harry Potter avec ce deuxième tome que j’ai vraiment adoré. J’ai vraiment retrouvé le côté sombre auquel je m’attendais, notamment lorsque Harry se trouve dans le chambre du serpent. Je me rappel que lorsque j’ai regardé ce film étant plus jeune, j’avais adoré le Basilic.
    Oui je sais ce que vous vous dites, une fille qui adore les serpents ? c’est une peu bizarre je vous l’accorde, mais depuis que mon père m’a mis un serpent dans les mains (apprivoisé et plus venimeux je précise) alors que je n’avais que 5 ans, je me passionne pour tous les reptiles et, je vous le donne dans le mille, les amphibiens.
    Mais revenons à nos moutons, lorsque j’avais regardé cette scène j’avais certes apprécié ce reptile géant de quinze mètres de long, cependant lorsqu’il à fallut aller dormir le soir sous ma moustiquaire qui formait comme un arc de cercle au-dessus de ma tête, je ne vais pas vous cacher qu’à ce moment là le Basilic je l’ai moins apprécié.
    En tout cas c’était avec plaisir que j’ai retrouvé ce passage qui, m’a donné quelques frissons.
    Une autre retrouvaille a laquelle je ne m’attendais absolument pas, il s’agit du passage où Ron et Harry doivent dégnomer le jardin.
    J’avais un jeu de Gamecube Harry Potter quand j’étais plus jeune auquel mon père jouait tout le temps et il y avait justement un passage où ont devait dégnomer un jardin.
    N’ayant pas lus les Harry Potter , je ne savais absolument pas que cette scène se trouvait dans le deuxième tome.
    Aucune déception, si ce n’est de ne pas l’avoir lus plus tôt.
    Au moment où je vous fait cette chronique, le tome 3 m’attend dans ma P.A.L et il devra patienter quelques temps avant que je l’ouvre.

     

  • Fantastique

    Harry Potter, tome 1 : L’école des sorciers

    « Il va devenir célèbre – une véritable légende vivante -, je ne serais pas étonné que la date d’aujourd’hui devienne dans l’avenir la fête de Harry Potter . On écrira des livres sur lui. Tous les enfants de notre monde connaîtront son nom ! »

    Titre : L’école des sorciers

    Auteur : J.K.Rowling

    Édition : Gallimard

    Genre : Jeunesse/Fantastique

    4/5 (Bien)

     

     


    Synopsis

    Je pense qu’il est inutile de vous écrire le synopsis de cette saga, vous la connaissez déjà. 


    Mon Avis
    Pour répondre à la question que vous vous posez, oui je n’avais jamais lu Harry Potter. 
    jusqu’au Noël de l’année 2016. 
     

    J’avais bien sûr vu les films et avait adoré l’univers de Poudlard .
    Je ne fais pas parti de ces fans incontesté de l’univers de Harry Potter, mais j’ai tout même participé à une colonie intitulée « Sur les traces de Harry Potter  » je vous en parlerais dans un article si vous en avez envie. (n’hésitez pas à me le demander en commentaire).
    Sachant qu’il m’est difficile de lire un livre APRÈS avoir vu son adaptation, j’ai beaucoup hésité à commencer la saga. Mais quand même, il s’agit de Harry Potter et les nouvelles couvertures sont magnifiques.
    J’ai donc commencé, et je dois vous dire que j’ai beaucoup aimé ce premier tome.
    Je suis un peu déçu car je trouve que les films sont plus sombres que les livres. Mais l’univers de la magie est davantage présent et décrit dans le livre ce que j’ai pleinement apprécié.

     

  • Fantastique

    Un jeu interdit – Trilogie

    « Ces yeux. Bleus. Sauf qu’ils n’étaient pas juste bleus mais d’une nuance indescriptibles qui lui rappela un éveil au point du jour, quand elle avait aperçu, par la fente entre les rideaux, cette incroyable lueur de l’aube qui n’avait duré qu’une seconde avant de se fondre dans les couleurs habituelles du ciel au petit matin« 

    Titre : Un Jeu interdit (1- Le chasseur, 2 – La poursuite, 3 – L’affrontement)

    Auteur : L.J.Smith

    Édition : Michel Lafon

    Genre : Jeunesse/Fantastique

    5/5 (Excellent)

     


    Synopsis

    Jenny a toujours mené une vie de rêve : des parents aimants, plein d’amis, et l’opportunité de faire tout ce qu’elle veut. Afin d’organiser la fête d’anniversaire la plus éblouissante de l’année pour son amoureux, elle décide d’offrir à ses invités une aventure dont ils se souviendront. Dans le nouveau magasin d’un quartier obscur, l’énigmatique vendeur aux yeux bleus la dirige immédiatement vers « le Jeu », une expérience unique…

    Alors qu’elle construit le plateau avec ses camarades, Jenny en comprend, trop tard, les véritables règles. Ils vont devoir franchir une par une les pièces d’une demeure maléfique, affrontant au cours de ce voyage infernal leurs pires cauchemars. S’ils n’y parviennent pas avant l’aube, ils resteront emprisonnés dans la maison pour toujours.


    Mon Avis
    J’ai tout simplement été séduite par l’univers du roman. Dans « Le Jeu » on retrouve des références littéraires, du suspens, du mystère et de l’amour. La relation de Jenny et Julian, le magnifique vendeur aux yeux bleus, est totalement électrique. 

    Tout comme Prémonitions, je ne me lasse pas de le relire !

    Le seul mauvais point est la personnalité de Jenny, ce qu’elle a pu m’exaspérer ! Une vrai girouette autant pour les garçons que pour ses humeurs. Dans le premier tome, lorsqu’on découvre son cauchemar et tous ce qui l’entoure, ça lui donne un peu d’étoffe certes, mais en arrivant au deuxième tome son caractère se fragilise.
    Dans tous les cas, je vous le conseil vivement car le monde à l’intérieur du roman est vraiment intéressant.

     

  • Fantastique

    Prémonitions – Trilogie

    « Écarquillés. Énormes, ronds, avec de longs cils. Des yeux de Bambi. Elle avait un petit nez retroussé et un menton arrondi, d’épais cheveux blonds collés contre le verre. Et ce pare-brise éclaté comme une toile d’araignée qui se superposait au visage de l’enfant »

    Titre : Prémonition (1 – Étranges pouvoirs, 2 – Possédés, 3 – Passion)

    Auteur : L.J.Smith

    Édition : Michel Lafon

    Genre : Jeunesse/Fantastique

    4/5 (Bien)

     

     


    Synopsis

    Dans son lycée, Kaitlyn a toujours eu le sentiment d’être une étrangère. C’est une artiste, mais avec quelque chose en plus : ce qu’elle dessine se produit un jour ou l’autre…. Tout le monde la prend pour une sorcière. Le jour où elle change d’école, elle fait la connaissance d’autres personnes qui comme elle sont particuliers… Jusqu’au jour où une des expériences d’un de ses camarades crée un lien télépathique entre elle et les autres… Ils vont ainsi se rapprocher et découvrir un secret. Que faire d’un don quand celui-ci est maudit ?


    Mon Avis
    Prémonitions est ma toute première trilogie, je n’en avais jamais entendu parler jusqu’à le trouver au pied d’un sapin un jour de Noël.

    Le personnage de Kaitlyn qui est rejetée part tous par sa différence m’a beaucoup ému, mais je dois dire que la relation de Kaitlyn a avec ses camarades m’a souvent mis mal à l’aise. De plus, j’ai absolument détesté le caractère du Dr Zetes.  

    Je conseil ce livre aux lecteurs qui aiment les histoires un peu sombre où pouvoirs fantastique et romance sont au rendez-vous.

     

  • Fantastique

    Night World, tome 5 : L’élue

    « Le Night World ne se limite pas à un endroit précis. Il nous entoure. Ses lois sont très claires : sous aucun prétexte son existence ne doit être révélée à qui que ce soit d’extérieur. Et ses membres ne doivent pas tomber amoureux d’un individu de la race humaine. Sous peine de conséquences terrifiantes. Découvrez ce qui arrive à ceux qui enfreignent les règles… »

     

    Titre : L’élue

    Auteur : L.J.Smith

    Édition : Michel Lafon

    Genre : Jeunesse/Fantastique

    4/5 (Bien)

     

     


    Synopsis

    Rashel n’a qu’une obsession : venger sa mère et son frère tués par des vampires alors qu’elle n’avait que cinq ans. Depuis lors, elle hante les ruelles sombres et les entrepôts déserts du port de Boston à leur recherche. Armée d’un pieu de bois, de sa maîtrise des arts martiaux et de sa volonté si puissante qu’elle résiste à tous les envoutements, elle tue les membres du Night World un par un.
    Avec ses cheveux noirs et ses yeux verts, elle est aussi dangereuse que belle. Un jour, alors qu’elle enquête sur la disparition d’une jeune fille, Rashel découvre une porte secrète qui mène à un territoire méconnu des humains : celui où les créatures de la nuit les gardent en esclavage. Quinn en est le gardien. C’est lui qui décide qui peut la franchir. Quand Rashel regarde dans ses yeux, elle ressent un trouble qu’elle n’avait jamais connu auparavant. Mais elle devine aussi qui il est vraiment : celui qu’elle a toujours voulu détruire.


    Mon Avis

    J’ai été capturé par cette histoire, la volonté de l’héroïne et le suspens de sa quête m’a plongé en plein dans le roman. J’ai beaucoup aimé le personnage de Quinn en particulier et leurs prise de becs m’ont tellement fait rire !  Pour le moment c’est l’un des meilleurs tome de la saga à mon humble avis. Je vous le recommande chaudement !


     

  • Fantastique

    Night World, tome 4 : Ange noir

    « Le Night World ne se limite pas à un endroit précis. Il nous entoure. Ses lois sont très claires : sous aucun prétexte son existence ne doit être révélée à qui que ce soit d’extérieur. Et ses membres ne doivent pas tomber amoureux d’un individu de la race humaine. Sous peine de conséquences terrifiantes. Découvrez ce qui arrive à ceux qui enfreignent les règles… »

     

    Titre : Ange Noir

    Auteur : L.J.Smith

    Édition : Michel Lafon

    Genre : Jeunesse/Fantastique

    4/5 (Bien)

     

     


    Synopsis

    Un soir d’hiver glacial, Gillian trouve la mort dans une forêt. Par chance, un inconnu nommé Angel est là pour la ramener à la vie. Cet être éthéré aux cheveux dorés et aux yeux violets l’intrigue profondément. Alors que Gillian retourne dans le monde des vivants, ce nouvel ange gardien décide de l’accompagner. Il devient son protecteur invisible qu’elle seule peut voir, et lui murmure à l’oreille des conseils pour mettre les garçons à ses pieds. En quelques jours, elle est la reine du lycée !

    Mais les demandes d’Angel deviennent de plus en plus étranges… Et bien qu’elle décide de ne plus y répondre, celui-ci ne la laisse pas en paix. Elle doit alors se poser la terrifiante question : qui est cet ange et que lui veut-il vraiment ?


    Mon Avis
    Les Anges sont au rendez-vous ! L’histoire m’a beaucoup touché même si j’étais au départ assez sceptique quant à l’influence d’Angel sur Gillian, mais la chute du livre m’a laissé époustouflé ! je ne m’attendais pas du tout à ça !
    Une agréable histoire ou joie, regrets et tristesse se côtoie. Vous ne serez pas déçu croyez-moi.

     

  • Fantastique

    Night World, tome 3 : Ensorceleuses

    « Le Night World ne se limite pas à un endroit précis. Il nous entoure. Ses lois sont très claires : sous aucun prétexte son existence ne doit être révélée à qui que ce soit d’extérieur. Et ses membres ne doivent pas tomber amoureux d’un individu de la race humaine. Sous peine de conséquences terrifiantes. Découvrez ce qui arrive à ceux qui enfreignent les règles… »

    Titre : Ensorceleuses

    Auteur : L.J.Smith

    Édition : Michel Lafon

    Genre : Jeunesse/Fantastique

    4/5 (Bien)

     


    Synopsis

    Blaise fait chavirer les cœurs. Sa beauté sombre et incandescente inspire le désir et la jalousie. Cette cruelle sorcière a le pouvoir de réduire la gent masculine en esclavage. Alors qu’elle recherche une nouvelle victime, elle rencontre Eric, qui semble être la proie parfaite. Sa cousine Thea, qui n’est pas indifférente aux charmes de celui-ci, comprend ses desseins maléfiques et la prévient : « Pas touche ! ».
    Or la magie noire de Blaise est puissante. Le seul moyen pour Thea de riposter est d’utiliser sa magie blanche pour ensorceler Eric en premier. Mais les lois de son monde, le Night World, sont claires : en aucun cas elle ne doit tomber amoureuse d’un humain. Alors que la nuit des sorcières approche, Thea pourra-t-elle sauver Eric des griffes de Blaise et elle-même de ses sentiments interdits ?


    Mon Avis
    Surprise Surprise, les sorcières débarquent ! Ce fut très sympa de voir que l’histoire présentait cette fois-ci une histoire d’amour de sorcellerie. La façon dont L.J.Smith présente le monde des sorciers est un tout nouvel univers où se confondent la magie blanche et noire. Au fil des pages nous voyons d’effiler un perpétuel combat entre le bien et le mal.
    Deux sœurs, l’une blanche, l’une noire : une éternelle dualité.

     

tempus dapibus elit. id vulputate, venenatis libero