• Drame,  Épouvante-Horreur,  Nouvelles,  Service Presse

    Terminus pour l’humanité

     

     

    Titre : Terminus pour l’humanité

    Auteur : Arnaud Niklaus

    Edition : auto-édité

    Genre : Nouvelles/Epouvante-horreur

    4/5

     

     

     

     


    Synopsis

    Avec Arnaud Niklaus, l’horreur rôde dans les lieux les plus surprenants et prend les formes les plus inattendues. Le mal se cache souvent sous une apparence innocente : le sourire d’une belle-mère, une serveuse sympathique, ou encore un enfant. D’une écriture simple, directe, l’auteur nous fait découvrir de nouveaux territoires, aux confins de l’étrange et du fantastique. Huit nouvelles pour trembler et découvrir toutes les facettes de l’horreur…


    Mon Avis
    C’est le meilleur recueil de nouvelles que j’ai jamais lu. Un mélange parfait entre terreur, frissons et humour noir. Cela faisait très longtemps qu’un livre ne m’avait pas fait frissonner, je n’ai pas osé le lire le soir avant de m’endormir pour tout vous dire. 
    Ce qu’il y a de particulier dans ce recueil, c’est l’intrigue des nouvelles, quand vous commencez votre lecture tout va bien, mais au fur et à mesure que vous avancé dans l’histoire vous pressentez que ça ne va pas bien se terminer…
    Toutes les nouvelles à une exception près se terminent mal. Par moment, j’ai eu la chair de poule et la fin de certaines nouvelles m’a fait sourire.
    J’aime l’humour noir et on est en pleins de dedans…
    Dans ce recueil, l’auteur nous montre que le mal est partout, il promettait de nous montrer les facettes de l’horreur dans son synopsis et il a tenu sa promesse.
    Il y a une nouvelle dont j’aimerais vous parler, car elle m’a marqué par ce qu’elle dénonçait.
    Elle s’intitule « L’appel aux armes », on y découvre un jeune garçon investit d’une mission, un enfant dont la vision à été biaisé par un nouvel ami sur les réseaux sociaux.
    Dans cette nouvelle, Arnaud Niklaus nous parle de l’endoctrinement d’un jeune garçon qui ne se rend compte que trop tard de ce qu’il s’apprête à commettre. 
    J’ai vraiment été impressionné de la façon dont il décrit les pensées du garçon, de la manière dont sa vision de la civilisation américaine change au fil de l’histoire. Ce qui m’a le plus ému, c’est qu’il n’a que 10 ans. 
    Le plus choquant dans cette nouvelle, c’est le moment où le garçon réalise la véritable porté de sa mission et les conséquences. 
    Beaucoup de nouvelles dans ce recueil ont un sens caché, une signification plus profonde qui se cache derrière les facettes de l’horreur. La peur de vieillir, celle de mourir ou encore la liberté.
    Si vous aimez frissonner, l’humour noir et les histoires qui se finissent mal alors ce recueil de nouvelles va vous plaire !

    L’auteur & le livre

    Facebook : https://www.facebook.com/arnaudniklausecrivain/

    Amazon : https://www.amazon.fr/Arnaud-Niklaus/e/B07CZ214NW/ref=sr_ntt_srch_lnk_1?qid=1532959902&sr=1-1


     

  • Épouvante-Horreur,  Policier/Thriller

    Le marchand de sable va passer

    « J’apprécie les histoires de fantômes, comme n’importe qui d’autre, mais il faut savoir revenir sur terre le moment venu, reprendre pied dans un monde où les ombres sont seulement des ombres, où l’obscurité n’est que l’absence de lumière »

     

    Titre : Le marchand de sable va passer

    Auteur : Andrew Pyper

    Édition : Points

    Genre : Thriller/Horreur

    4/5 (Bien)

     

     


    Synopsis
    « Il était une fois une petite fille hantée par un fantôme. Un monstre, capable de choses monstrueuses, qui venait troubler ses rêves. La petite fille n’avait jamais eu d’ami, mais elle savait pourtant que le monstre n’avait rien d’amical. Elle avait beau prier et essayer de croire ceux qui lui affirmaient que les fantômes n’existent pas, le monstre revenait toujours, lui apportant la preuve que les prières et les souhaits les plus sincères sont à jamais vains. Aussi la petite fille avait-elle décidé de ne parler à personne de son fantôme. 
    Le seul lien, la seule forme d’intimité qu’elle s’autorisait avec lui tenait au nom qu’elle lui avait donné. 
    Le Marchand de Sable

    Mon Avis
    J’ai beaucoup aimé ma lecture du marchand de sable, il m’a tenu en haleine du début jusqu’à la fin. L’angoisse et la peur viennent se mêler pour nous renvoyer à un temps où nous n’étions que des enfants dans l’obscurité, apeurés par le monstre dissimulé sous notre lit. 
    L’histoire commence exactement comme un épisode de série policière, par le crime…
    Ça m’a quelque peu déstabilisé au début de ma lecture, mais j’ai très vite été rattrapé par le suspens de l’intrigue. Ce qui rend cette histoire d’autant plus marquante c’est qu’au départ elle est banale, simple et ne se démarque pas forcément du lot.
    Andrew Pyper amène une réalité, au premier abord très commune, à devenir un drame touchant plus du cauchemar éveillé que d’une enquête de police.
    Je n’ai pas du tout anticiper l’identité du tueur et j’ai été agréablement surprise car il n’est dévoilé qu’a la fin.
    Je ne vous conseil pas de lire ce roman la nuit car l’atmosphère de votre chambre peu très vite devenir oppressante. Ce livre est comme une pomme empoisonnée, il est très bien écrit, l’histoire est intrigante et intéressante, mais attention frisson garantie !

     

  • Épouvante-Horreur,  SF

    Marche ou Crève

    « – Pourquoi ?
    – Pourquoi me le demander à moi ?
    – Parce que tu le sais ! s’exclama Garraty, exaspéré.
    – Bon Dieu, des fois tu me rappelles le mille-pattes d’Alice au pays des merveilles. Ça ne t’arrive jamais de parler, simplement ?« 
    Titre : Marche ou Crève
    Auteur : Richard Bachman alias Stephen King
    Édition : J’ai Lu (1979)
    Genre : Horreur/SF
    5/5 (Excellent)

    Synopsis
    La Marche commence, les secondes se transforment en minutes et les minutes en heures.
     Au départ ils sont 100, à l’arrivée il n’est reste qu’un.
    La Foule les acclame, les regarde, très vite elle devient pour eux une chose de plus à haïr. Eux aussi aimerait s’asseoir et manger tranquillement, mais ils ne peuvent pas. Car s’arrêter pendant la Marche est interdit, s’arrêter pour eux, signifie la mort.

    Mon Avis
    Coup de Cœur de l’année 2017, ce livre m’a bluffé. Je ne m’attendais pas à être autant emporté par l’histoire. Une fois ouvert, je n’ai pas osé refermer le livre de peur que la Marche s’arrête. Teinté d’un mélange d’horreur, de courage et surtout de volonté. Stephen King nous maintient en haleine pendant 320 pages. Nous ne savons pas ce que cette Marche signifie et les personnages non plus, jusqu’à ce qu’il soit trop tard…
    Ce livre m’a rappelé Hunger Games, les spectateur sont là, animés comme nous d’une curiosité morbide, attendant de voir qui tombera le premier.
    Ce qui m’a plus dans ce roman c’est que dès le départ on sait comment tous cela va finir et malgré ça la fin dépasse nos attentes.